Qui suis-je ?

Muni de mon filet à papillon, je me rappelle de cette belle époque où je passais tous mes étés à pourchasser le spécimen rare pour compléter ma collection. Toute ma jeunesse est dédiée à l’observation des animaux, de la nature et de l’environnement.

L’adolescence m’éloigne de ma passion, me propulsant dans les dogmes de la société.  Il faut bien étudier et se former à un métier. Dans ma plus grande quête d’identité, je porte un masque, celui de la délinquance. Je pille les magasins de grandes marques pour combler mes rêves de luxure. La vie tente de m’envoyer des messages dont je ne tiens pas compte. Mais la vie finit toujours par vous rattraper.

Jeune, angoissé, d’être en un instant déchu de ma liberté, je comprends que je n’étais qu’un « connard » jouant les robins des bois. Mon regard sur la cour extérieur de cette prison me remet en question sur beaucoup d’aspects de ma vie et de mes valeurs. Cette étape douloureuse a sans aucun doute été la plus bénéfique pour renouer avec ma vocation.

A 22 ans, gradué en commerce extérieur, l’ONG Miel Maya m’engage pour réaliser une étude de marché sur le secteur de l’apiculture en Bolivie. Je passe la plupart de mon temps sur le terrain, partageant la vie de ces hommes, apiculteurs par passion et volonté. Cette conviction de vivre pleinement leur passion dans la plus grande sobriété est sans aucun doute l’élément déclencheur de cette œuvre « Aventure sur les voix des Amériques ».

Je décide alors d’échanger mon filet à papillon contre une caméra pour témoigner du monde, et prend des cours de photographie et de cinéma. Excédé par l’abondance de nouvelles négatives quant au changement climatique, je fonde l’ASBL Cycling-Togeth’Earth, et part sur le terrain pour me rendre compte et témoigner de la situation du monde.

Pendant 4 années, j’ai parcouru les Amériques sans aucun moteur. 46 000 kilomètres à vélo et en canoé-kayak à la rencontre du monde, sur les voix des Amériques. Car ce sont bien les voix des hommes, des êtres-vivants et de la terre qui m’ont guidé durant toutes ces années.

C’est à travers la galerie photo, le film et le livre que je vous témoigne de mon aventure avec la plus grande sincérité.  Chaque photo est pour moi une histoire qui à le mérité d’être racontée. Loin d’un carnet de route, c’est à travers les rencontres que je vous raconte ma propre expérience, mon évolution intérieure.

De ma vie consumériste et malheureuse, j’ai réussi à faire de mes rêves, une réalité, basée sur la simplicité des rencontres et du partage. Cette œuvre est sans aucun doute le miroir de mes yeux, ouvrant l’esprit sur le champ du possible et sur les solutions pour notre avenir, en tant qu’humanité.